IA & finance : La révolution silencieuse

L’Intelligence Artificielle est l’un des domaines technologiques les plus innovants de notre époque.

En constante évolution, elle s’est discrètement infiltrée dans notre vie quotidienne avec l’émergence des assistants vocaux, le suivi de notre historique de navigation, puis les recommandations de sujets d’actualités sur nos réseaux sociaux. Depuis quelques mois, cette révolution a un impact significatif dans le monde professionnel.

Dans ce premier article dédié à l’Intelligence Artificielle (IA), nous avons décidé de revoir les bases et d’étudier les grandes opportunités apportées dans le secteur de la financie.

Le fonctionnement de l’IA

Pour présenter l’Intelligence Artificielle, rien de mieux qu’un cas pratique pour mieux comprendre son fonctionnement et tester ses limites. Nous avons demandé à l’un des chatbot de nous écrire une introduction sur “Qu’est-ce que l’Intelligence Artificielle et quelles sont les opportunités en finance ?” et voici sa réponse :

L’intelligence artificielle (IA) est une technologie révolutionnaire qui (…) représente un ensemble de techniques informatiques et de méthodes d’apprentissage automatique qui permettent aux machines d’accomplir des tâches qui nécessitent normalement l’intelligence humaine. Cette technologie offre aux différents métiers de la finance des opportunités pour améliorer leur efficacité opérationnelle, prendre des décisions plus éclairées et créer de la valeur ajoutée pour leur entreprise.

L’IA repose sur un certain nombre de concepts et de techniques.

  1. L’apprentissage automatique (Machine Learning) : Une branche de l’IA qui permet aux machines d’apprendre à partir de données et de prendre des décisions sans être explicitement programmées. Les algorithmes d’apprentissage automatique peuvent être entraînés à partir de données historiques pour prédire des tendances futures, détecter des anomalies, ou encore recommander des actions.
  2. Les réseaux de neurones artificiels (Neural Networks) : Inspirés par le fonctionnement du cerveau humain, les réseaux de neurones artificiels sont utilisés pour résoudre des problèmes complexes tels que la reconnaissance d’image, la traduction automatique, et la prédiction de séries temporelles.
  3. Le traitement du langage naturel (NLP) : Cette sous-discipline de l’IA se concentre sur la compréhension et la génération de langage humain. Les systèmes de NLP sont utilisés pour automatiser la lecture de documents, la réponse aux requêtes des clients, et même la rédaction de rapports financiers.
  4. L’apprentissage profond (Deep Learning) : Il s’agit d’une extension de l’apprentissage automatique qui utilise des réseaux de neurones profonds pour traiter des données complexes et non structurées, comme des images, des vidéos, et des textes.

Les systèmes de références en IA et les bénéfices en finance

Maintenant que les bases sont posées, nous allons analyser les différents systèmes d’IA qui sont devenues de vraies références par leur approche innovante.
Quels sont ces systèmes dits “d’Intelligence Artificiels avancés” disponibles sur le marché ? Quels sont les bénéfices concrets pour les métiers de la finance ?
Cette liste est librement traduite d’une ressource rédigée en anglais, par la communauté internationale Finance Alliance (lien).

  • OpenAI ChatGPT : L’IA conversationnelle la plus populaire, à date. En plus de répondre aux questions, cette IA peut aider à extraire des données, résumer des rapports financiers et fournir des informations sur les données et les terminologies financières complexes.
    • Les équipes financières peuvent rationaliser leurs communications, obtenir des clarifications et améliorer les interactions avec les clients en offrant des réponses en temps réel aux requêtes financières.
      Gratuit avec options payantes.
  • Google Bard : Un chatbot développé par Google AI qui est formé sur un vaste ensemble de données de texte et de code, et peut générer du texte, traduire des langues, rédiger différents types de contenus créatifs et répondre à vos questions.
    • Il peut vous aider à automatiser des tâches, créer des budgets, élaborer des rapports financiers ou encore analyser des données.
      Gratuit.
  • Microsoft Copilot : Cette IA associe la puissance des grands modèles de langage (LLMs) à vos données et est conçue pour alléger la charge des tâches répétitives.
    • Ce système aide à se concentrer sur des missions plus enrichissantes et créatives. Cet outil peut être intégré dans la suite Microsoft.
      Offres disponibles dans l’abonnement à Microsoft 365.
  • Booke.ai : L’automatisation de la comptabilité ? Booke.ai est largement en tête dans la simplification des tâches répétitives et fastidieuses dans la tenue des registres financiers. Cela signifie moins d’erreurs de saisie manuelle, des processus de rapprochement plus rapides, et une intégration transparente avec les systèmes financiers existants.
    • Les départements financiers s’assurent précision et gain de temps pour se concentrer davantage sur la planification et les analyses financières. Abonnements payants.
  • Nanonets : Si vous souhaitez automatiser des processus financiers et commerciaux, Nanonet est l’outil idéal. Une plateforme pilotée par une IA spécialisée dans l’automatisation de l’extraction de données de différents types de documents. Ses capacités d’apprentissage automatique lui permettent d’identifiers des tendances. Il simplifie des tâches telles que le traitement des factures, le suivi des reçus et la gestion des documents financiers.
    • En tirant parti de cet outil, vous pouvez accélérer vos flux de travail, réduire les erreurs manuelles et garantir une précision constante des données. Abonnements payants.
  • Trullion : Un outil de gestion comptable conçu pour accompagner à la gestion de dépenses, les calculs de comptabilité de contrats de locations et les audits.
    • Les professionnels de la comptabilité et les auditeurs apprécient sa capacité à atténuer les risques, à améliorer l’efficacité et à garantir une précision constante dans les chiffres financiers.
      Tarif sur demande.
  • Domo : Un outil de business intelligence qui amplifie la puissance des données en passant de simples graphiques à de la visualisation de données interactives.
    • Avec des tableaux de bord intuitifs et des capacités d’intégration robustes, Domo s’assure que les professionnels exploitent le potentiel des données, identifient les tendances et optimisent leurs stratégies de croissance.
      Tarif sur demande.

Les bénéfices de l’IA sont donc multiples et présentent des opportunités majeures dans le quotidien des professionnels de la finance.

L’IA pour atteindre ses objectifs stratégiques en finance

Un nombre d’informations et de données sans limites circulent chaque jour. Que vous soyez Directeurs Financiers, Responsables Financiers ou expert financier, votre scope de responsabilités est plus étendu que jamais mais le temps vous manque. C’est notamment l’une des raisons pour lesquelles les équipes finances sont prêtes à tester l’IA.

Etre assisté pour analyser une multitude de données d’un reporting et identifier les grandes tendances ? Eviter les tâches chronophages pour se concentrer sur des activités à forte valeur ajoutée ? Difficile de ne pas trouver y trouver un intérêt.

Quels sont les possibles scénarios financiers où l’IA peut s’avérer utile ? Comment ces systèmes peuvent-ils contribuer à atteindre nos objectifs stratégiques ?
Explorons en détails les différents cas d’usage où l’IA soutient les professionnels de la finance.

  1. Analyse des données plus rapide et précise : Les outils d’IA savent analyser de grandes quantités de données financières en un temps record, identifiant ainsi des tendances et des anomalies qui échapperaient à l’œil humain.
    → Cette assistance finance se traduit par des indicateurs clés de performance, des calculs d’évolution en pourcentage, des données statistiques etc.

  2. Prise de décision éclairée : L’IA peut générer des rapports financiers en temps réel, fournir des prévisions plus précises et aider à optimiser les stratégies d’investissement.
    → Ces analyses préscriptives ou prédictives aident les décideurs financier à prendre des décisions plus éclairées et rapides, accélérant la prise d’action et la planification.

  3. Automatisation des tâches répétitives : Les processus financiers tels que la comptabilité, la facturation, et la gestion de trésorerie peuvent être automatisés grâce à l’IA, permettant aux équipes de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.
    → Un exemple concret pour les experts-comptables avec l’automatisation des déclarations fiscales garantissant ainsi la conformité fiscale et réduisant les risques.

  4. Détection de la fraude : L’IA peut analyser les transactions financières pour détecter les activités frauduleuses et minimiser les risques pour l’entreprise.

  5. Gestion des comptes clients : L’IA peut se charger des rappels de paiement, en identifiant les retards de paiement potentiels et en améliorant la gestion de la trésorerie.

  6. Analyse de rentabilité des produits : L’IA peut aider à évaluer la rentabilité de chaque produit ou service et accompagner à la prise de décisions stratégiques quant à l’allocation des ressources.

  7. Analyse graphique: L’IA peut générer la forme de graphique la plus appropriée en fonction de l’analyse rendue. Ceci permettant une meilleure communication des informations financières aux parties prenantes.
    → Un atout considérable qui contribue à améliorer l’efficacité, la précision et la pertinence des présentations et rapports financiers.

D’autres scénarios sont possibles et les possibilités semblent sans limites. Création de contenus, amélioration de l’expérience client grâce aux chatbots disponibles 24/7, analyse de commentaires, gestion des stocks, etc.

L’Intelligence Artificielle est un accélérateur de la mutation des métiers finance mais c’est aussi le potentiel pour faire évoluer le rôle-même de cette fonction en entreprise.

En conclusion, l’Intelligence Artificielle est un accélérateur de la mutation des métiers finance mais c’est aussi un réel potentiel pour faire évoluer le rôle-même de cette fonction en entreprise. Plutôt que de remplacer les experts finance, l’IA peut les soutenir en améliorant la collaboration avec l’écosystème financier. L’Intelligence Artificielle dépasse la simple tendance pour se révéler être une opportunité à saisir, offrant des avantages concrets en matière d’analyse et d’aide à la décision.

Avez-vous déjà testé l’un ou plusieurs des outils ci-dessus ? Si oui, quels étaient vos cas d’usage ?
Est-ce que les réponses de l’IA ont pu vous aider dans la problématique rencontrée ?
Quels conseils souhaitez-vous partager avec la communauté Finpal ? (erreurs à éviter, format de requêtes, etc.)

1 « J'aime »

Du côté de la finance, ça va clairement tout changer ! Toutes les fintechs sont en train de l’intégrer à leur solution, et ça va :
1/ accélérer la disparition des tâches à faible valeur ajoutée.
2/permettre de nouvelles choses comme l’analyse ou la création de prévisions, qui font encore défaut sur pas mal de logiciels de gestion fi.

1 « J'aime »

Merci @thomasyeddou pour ce retour.

Est-ce que tu as déjà pu tester des bénéfices concrets de cette intelligence ? :brain:
Tu cites notamment la disparation des tâches à faible valeur ajoutée et la prévision de données. Curieuse d’avoir ton retour !

Ça m’est arrivé une fois pour le paiement d’une facture dans le cadre d’une prestation :slightly_smiling_face:

Dans le cas d’un achat par exemple, après l’envoi de la facture par le fournisseur, elle est automatiquement analysée (montant, échéance, moyen de paiement) et il n’y a qu’à la valider pour programmer le paiement, faire la réconciliation avec différents documents comme le bon de commande, et pré-enregistrer l’opération.

2 « J'aime »